Fonctionnement du stress

Dans le présent document, vous trouverez des éléments pour expliquer ce qui se passe lorsque l’on est stressé.

Qu’est-ce qui nous stresse ?

Quels sont les agents stressants ou facteurs de stress qui influent sur notre état ? Mais avant de répondre précisément à cette question, commençons par découvrir le fonctionnement du stress en observant cette image :

Les étapes du stress, agents stressants, resistances, signaux, effetsCe tableau peut nous aider à mieux comprendre les étapes du fonctionnement du stress : on constate qu’il y a au départ des facteurs déclenchants, les agents stressants ou stresseurs. Ensuite arrive une perception selon laquelle quelque chose ne va pas comme on le souhaite, qui, consciemment ou non, nous amène à résister à l’injonction. Puis cela se traduit par une réaction au niveau mental, émotionnel ou physique. Enfin, une fois installé, le stress engendre un certain nombre d’effets que l’on peut vivre d’une manière plus ou moins agréable, en général plutôt moins…
Nous allons évoquer tout au long de ces pages chaque composante du fonctionnement du stress. Et dans un premier temps, nous poser la question « Qu’est-ce qui nous stresse » ? quels sont ces stresseurs et ces réactions au stress ? Faites quelques instants le point : il y a tout ce que vous connaissez bien, les facteurs de stress que vous avez bien identifiés. Lorsque je pose cette question lors d’une conférence, il y a toujours une multitude de réponses. Mais il y a aussi des déclencheurs qui sont moins évidents, qui semblent masqués, plus profonds… Sauriez-vous identifier les vôtres?
Avez-vous acquis la certitude qu’il est important d’identifier et de reconnaître vos « stresseurs particuliers » pour être mieux se préparer à les gérer ou à relever les défis de l’avenir ?
En réalité, plus nous sommes capables d’accueillir ces phénomènes déclencheurs, avec tout le sens que cela porte, plus nous améliorons nos compétences et nous serons alors capables de diminuer le niveau de stress associé à un événement particulier. Avec le temps, nous pouvons apprendre à éliminer complètement cet événement de notre « liste de stresseurs », c’est-à-dire arriver à un stade où ce facteur de stress n’a plus ou presque plus d’impact sur nous. C’est pourquoi, tirer des leçons de nos expériences et appliquer les stratégies/techniques qui réussissent sont des éléments importants de la gestion du stress.

Nos perceptions nous trompent !

nos perceptions nous trompent et peuvent engendrer le stressLors des ateliers ou conférences que j’anime, je montre souvent cette image bien connue de la jeune femme et de la vieille femme : certains y voient la jeune, d’autres la vieille, d’autres encore rien du tout… Ce qui est important ici c’est que ces différences de perception nous amènent à ne voir qu’une partie du tableau. C’est exactement la même chose à propos de la lecture que vous faites de votre stress.
En réalité, notre façon de percevoir un événement (agréable ou non) nous donne une indication de notre réaction face au facteur stressant, bien meilleure que événement lui-même. La véritable difficulté est bien notre relation au stress (les processus automatiques qui se mettent en place), bien plus que le stress lui même (les symptômes).

L’illusion de vouloir tout contrôler, maîtriser…

L'illusion du controle et de la maitrise sur une echelle de stressConnaissez-vous vraiment le fonctionnement du stress ? Croyez vous que le niveau de contrôle de la situation dépend du stress lui-même ou de la gestion du stress ? Gérer veut dire contrôler, maîtriser… Or si ce processus du stress est un processus automatique, que pouvons-nous réellement contrôler ? Il y a trois possibilités :
– Si nous n’avons aucune possibilité d’agir sur le facteur déclenchant du stress et si nous continuons à nous plaindre ou à nous inquiéter d’une situation sur laquelle nous n’avons pas ou que peu de contrôle, notre degré de stress augmentera.
– Si nous avons le contrôle du stresseur, c’est à dire s’il est en notre pouvoir d’agir pour réduire ou supprimer ce facteur de stress, nous pouvons alors réduire notre degré de stress en agissant,
– Mais si nous n’avons aucun contrôle sur le stresseur, alors il reste possible de réduire notre degré de stress en acceptant ce fait et en laissant aller les choses. La méthode de la Pleine Conscience aide beaucoup dans ce sens, elle augmente fortement le degré de tolérance au stress et à la souffrance.

“Prière de la sérénité”

priere de la serenite pour apaiser le stress

Connaissez-vous ce petit bonhomme qui semble nous donner la réponse, comme s’il était en méditation ?
Voici ce que sa prière voudrait nous dire :
Donnez-moi la sérénité d’accepter les choses que je ne peux changer, le courage de changer les choses que je peux changer et la sagesse d’en connaître la différence.
Cette prière de la sérénité résume tout ce que nous abordons dans ce site.

Ai-je les ressources nécessaires pour m’en sortir ?

les ressources necessaires pour attenuer le stressC’est la question à se poser pour savoir si le facteur déclenchant pourra être pris en charge correctement ou s’il sera à l’origine d’un stress durable.

  • Que contient ma boîte à outils?
  • Qu’est-ce qui fonctionne bien (qui prévient l’apparition du stress) et doit être maintenu ?
  • Qu’est-ce qui ne fonctionne pas si bien (qui renforce installation du stress dans la durée) et doit être rejeté ?

Les ressources peuvent inclure ce qui suit :

  • En interne : connaissances, compétences, aptitudes, comportements, stratégies, etc.,
  • En externe : personnes de confiance formelles / informelles, occasions de formation et d’acquisition de compétences , etc.

A titre d’exercice, vous pouvez, là maintenant, vous demander si vous pouvez identifier des exemples de pratiques qui fonctionnent bien (c.à.d.., activité, dialogue, respiration profonde). De la même manière, connaissez-vous des exemples de pratiques qui ne fonctionnent pas bien pour vous (c à.d., agressivité, sensiblerie, perte de contrôle) ?

Dans les pages suivantes, je vous présenterai les signes du stress. Vous trouverez ensuite des explications à propos des risques liés à trop de stress. Vous découvrirez également qu’il existe des profils type, qui sont candidats à l’épuisement !

TESTEZ VOTRE PLEINE CONSCIENCE !

bouton test