Exercice de Pleine Conscience pour mieux respirer par temps de forte chaleur

Comme vous le savez, tous nos exercices de Pleine Conscience commencent par une reprise de contact avec la respiration. Or, avec ces fortes chaleurs, il nous est obligé de constater que la respiration est plus difficile. Afin d’éviter de s’avachir et de ne plus (ou moins) pratiquer, je vous propose quelques pistes en complément  de tout ce que vous connaissez déjà et que les médias véhiculent en ce moment. Lorsqu’il fait très chaud, la régulation thermique de notre corps est délicate, surtout si la température extérieure dépasse 37 degrés.

1er réflexe à adopter : surveiller votre posture !

On a tendance à se tasser ou à s’avachir à cause du «  poids » de la chaleur. Cela a pour conséquence de comprimer la cage thoracique. Alors adoptez le plus possible des postures qui vous amènent à vous redresser, à tirer les bras vers le haut, à ouvrir les épaules vers l’arrière.

2ème réflexe : réduisez votre dépense énergétique !

Un effort physique provoque l’accélération brutale de votre respiration : si cela ne gêne pas en temps normal, cela a au contraire un effet négatif sur votre capacité respiratoire en cas de grande chaleur. Prenez le temps de faire les choses, marchez moins vite, portez moins de charges lourdes.

3ème réflexe : respirez plus souvent devant une source d’eau fraîche !

Le mouvement de l’air sur l’eau provoque une évaporation naturelle. Cette évaporation enlève une certaine quantité de chaleur. C’est ainsi que l’on refroidit l’eau dans le désert : en mouillant l’outre de peau qui contient l’eau. Il suffit de mouiller régulièrement son visage avec de l’eau fraîche, de boire très souvent de petites quantités d’eau fraîche.

4ème réflexe : respirez plus doucement !

Vous le savez les exercices de Pleine Conscience sur la respiration permettent d’apaiser cette respiration. Pour y arriver par forte chaleur, voici 2 pistes : expirez à fond de temps à autre pour vider les poumons plus souvent et complètement, cherchez à être régulier dans votre rythme respiratoire, sans chercher à avoir de forte amplitude.