Pleine Conscience en Famille

Terreurs nocturnes

la Pleine Conscience peut apaiser les Enfants !

La terreur nocturne et les cauchemars surviennent parfois durant le sommeil. La journée, les enfants sont de plus en plus sollicités et deviennent angoissés à l’idée de « ne rien faire ». En cas de grand stress, ils deviennent agités ou hyperactifs, manquent de concentration, se mettent facilement en colère. La nuit cela peut se traduire par des cauchemars ou en terreur nocturne… La méditation de pleine conscience apaise la terreur nocturne et améliore les comportements de l’enfant agité, facilite sa relation à l’autre, l’aide à grandir, à s’épanouir et à vivre mieux !

Habituellement, les enfants vivent plus spontanément dans l’instant présent, beaucoup plus que les adultes Mais en grandissant, les enfants vont perdre peu à peu ce qui les prédisposait naturellement à la pleine conscience, la capacité à vivre pleinement l’instant présent.

Le rythme de la vie s’est accéléré. Tout comme les adultes, les enfants sont de plus en plus happés dans le flux d’une vie beaucoup plus active que par le passé. Ils sont sollicités de toutes parts par de multiples activités, scolaires et extra scolaires, par les multiples tentations numériques. Le programme de leur journée ordinaire est de plus en plus surchargé, il y a de plus en plus de tâches à accomplir avec un niveau d’exigence scolaire et social qui s’élève sans cesse.
Les cadences et les rythmes de vie des enfants deviennent toujours plus élevés, alors que le soutien familial naturel se délite (divorces, foyers monoparentaux, familles recomposées…). Le renforcement du confort matériel place l’enfant dans une course au toujours plus. Son attention est tournée davantage vers les nouvelles technologies que des valeurs plus fondamentales telles que le mérite de l’effort, la solidarité, la compassion. Quant au système éducatif, il est quasiment exclusivement tourné vers le mieux faire avec une place quasi inexistante pour le mieux-être…
Tout ceci entraîne une sur sollicitation des enfants qui a pour conséquence l’émergence d’une angoisse à l’idée de « ne rien faire ».

Les terreurs nocturnes : signes d’un grand stress chez l’enfant

terreur nocturne : enfant stresséL’un des premiers symptômes, constaté autant à la maison qu’à l’école, est la turbulence. L’enfant ne tient pas en place. Il ne sait plus rester assis tranquillement. Il devient un enfant insupportable qui ne peut pas écouter ni se concentrer trop longtemps. A terme, peuvent se développer des troubles de l’attention conduisant à des défaillances dans l’apprentissage. Cette agitation peut être d’autant plus mal vécue par l’enfant qu’il vit dans un environnement moins tolérant.

La journée, on peut avoir à faire avec un enfant colérique et la nuit, l’enfant stressé dort mal, il fait des cauchemars, il est sujet à des terreurs nocturnes.
Le stress de l’enfant est induit par l’écart qu’il perçoit entre ce qu’il vit et ressent et ce qui est attendu autour de lui par les adultes. Ce stress peut affecter rapidement certaines qualités personnelles telles que la confiance en soi ou l’estime de soi. Ceci entamer son esprit d’initiative et sa spontanéité qu’il ne canalise pas correctement son énergie.
Une autre difficulté conséquente au stress de l’enfant est la faible capacité à s’adapter, à s’ajuster à tout changement, quel qu’il soit. Le jeune vit mal les transitions et en est déstabilisé. Il peut alors se replier sur des comportements instinctifs et automatiques. On constate à un extrême des comportements agressifs, colériques et asociaux, répondant à un réflexe de combativité et d’affirmation de soi. A l’autre extrême, il est constaté un repli sur soi, une fuite des réalités et un enfermement dans la solitude (autre forme d’inadaptation sociale). Entre ces 2 comportements, on constate plus fréquemment un stress qui se traduit par des pensées qui tournent en boucle dans la tête, des réactions émotionnelles plus importantes ou toute une panoplie de symptômes physiques plus ou moins valides exprimant un mal être à prendre au sérieux.

Terreur nocturne : Les apports de la Pleine Conscience

terreurs nocturnes : relaxation pour enfantCertaines études auprès de jeunes ont démontré que la pratique de la méditation de pleine conscience améliore le sentiment de bien-être et réduit le stress. Grâce à la relaxation pour enfant, la qualité des relations en est améliorée, dans tous les domaines de la vie de l’enfant. L’enfant stressé vit peut la terreur nocturne et améliore sa qualité de sommeil.

Ses effets bénéfiques de la pleine conscience ont été constatés dans plusieurs domaines chez l’enfant :

Dans la relation :

• Une meilleure qualité des échanges avec les autres (la famille, les amis…),
• une meilleure qualité de présence,
• un retour au calme après une dispute.

Dans le comportement :

• de l’apaisement, même après un moment agité,
• une diminution du stress,
• un meilleur comportement,
• réduction de l’impulsivité.

Vis-à-vis de certaines qualités :

• une plus grande concentration,
• des capacités d’attention,
• une meilleure estime de soi.

Et d’une manière générale :

• une amélioration de la qualité de vie,
• une meilleure qualité du sommeil.

La pleine conscience aide donc les enfants à mieux dormir, à s’épanouir et à vivre mieux !

rappel telephonique

 

 Apprenez à pratiquer la Pleine Conscience

 

TESTEZ VOTRE PLEINE CONSCIENCE !

bouton test